Success Story : LOUIS #2

NX + Python permet à LOUIS de réduire son impact environemental et ses coûts !  

Comment NX + Python a permis à LOUIS de réduire son utilisation de bois en réutilisant ses chutes.

 

"Chez LOUIS, les usinages se suivent et ne se ressemblent pas. Pour ceux qui ne nous connaissent pas, nous produisons du mobilier personnalisable en bois de qualité, localement.

Produire localement avec un matériau de qualité implique d’utiliser la matière première de la meilleure manière possible. Hors de question de jeter le moindre morceau de bois qui pourrait être utilisé.

Une journée d’usinage typique chez LOUIS contient une bonne partie de pièces avec des dimensions totalement différentes de la veille. Impossible de réutiliser les fichiers de la veille, une imbrication des pièces dans nos formats de plaques en bois disponible est requise quotidiennement.

 

Concrètement comment cela se passe t-il ?

Pour optimiser l’utilisation matière, nous avons écrit un code en langage Python pour faire le lien entre NX et une solution d’imbrication automatisée haute-performance. Le résultat ? Un workflow à la fois automatique et flexible.

Les fichiers NX et ISO sont générés automatiquement sans pour autant enfermer la préparation d’usinage dans une boite-noire. L’opérateur CNC reste au contrôle. Par exemple, il arrive régulièrement que notre opérateur CNC repositionne certaines pièces dans NX pour éviter des nœuds ou des pastilles sur une plaque en bois. Ce qui permet de profiter d’un motif visuellement exceptionnel.

Mais l’imbrication a ses limites et chaque jour les usinages produisent des chutes de bois aux formes complexes. Pour simplifier leur gestion et réutilisation, nous avons écrit un algorithme NX+Python qui analyse chaque plaque d’usinage, détermine si des coupes de chutes rectangulaires sont possibles et produit automatiquement des opérations de contournage 2D pour produire ces chutes.

 

Oui, mais après ?

Ces chutes sont ensuite répertoriées par notre opérateur CNC dans une liste logicielle… et réutilisées automatiquement lors de la prochaine imbrication. C’est donc un cercle vertueux qui nous permet de maximiser l’utilisation de la matière première tout en ayant une gestion simple et efficace.

Il nous a fallu plus d’un an pour arriver au bon process d’imbrication et de réutilisation des chutes.
Le résultat ? Une réduction par 3 des déchets de bois jetés, donc un gain de coût de production et une réduction des émissions liées au transport par camion des bennes.

"Notre prochain objectif : Mettre en place un process avec un organisme local pour donner toutes les chutes qui résident plus de 2 mois dans notre inventaire et sont trop petites pour être attractives lors de l’imbrication."


La semaine prochaine dans un article consacré à NX + MKE (Machining Knowledge Editor) vous découvrirez comment comment générer des parcours outils 100% automatiquement pour des formes aux dimensions pourtant très variables !

 

En savoir plus sur nos solutions                 En savoir plus sur LOUIS

 

Vous avez loupé notre premier épisode ? Il est toujours disponible !

Retour vers le 1er article de la série

 

 

Vers le haut